Vous êtes ici : Documents > Fiches info > Capacités de stockage

Capacités de stockage

On peut considérer qu'un octet correspond à un caractère (une lettre, un espace entre deux mots, la virgule,...)

Pour une explication sur ce qu'est un octet, voir plus bas dans cette page le chapitre "Qu'est-ce qu'un octet ?".

Quelques capacités de stockage

Une page de texte de format A4, en écriture et interligne simples, contient environ 3.000 caractères. Pour stocker une page de texte, il faut donc 3.000 octets de mémoire, soit 3 Ko (Kilooctets).

Rem. : kilo = préfixe qui signifie 1.000.

Pour stocker une seconde de son, on a besoin de 0,176 Mo (Mégaoctets).

Rem. : méga = préfixe qui signifie 1.000.000.

Pour stocker une image télévisée, on a besoin de 0,7 Mo (Mégaoctets) de mémoire au minimum. En télévision à haute définition, on arrive à 7,2 Mo (Mégaoctets). Cela dépend des résolutions et du nombre de couleurs utilisés.

Pour stocker un film, en sachant que les images défilent à raison de 24 par seconde, il faudrait, pour une télévision classique, 24 x 0,7 Mo = 16,8 Mo par seconde. Il faut bien sûr ajouter le son et les signaux de contrôles, ce qui donne environ 27 Mo par seconde. Pour un film (on considère ici qu'il dure 100 minutes, soit 6.000 secondes), cela représente 162 Go (Gigaoctets). Un DVD n'a qu'une capacité maximale de 17 Go. Si un film tient sur un DVD, c'est parce que celui-ci est compressé d'un facteur 30, ce qui réduit sa taille à un peu plus de 5 Go.

Rem. : giga = préfixe qui signifie 1.000.000.000.

La compression est une technique qui vise à diminuer la place prise pour le stockage et la transmission de données (image, musique...). Il existe plusieurs techniques de compression (les fameux fichiers .mp3 sont des morceaux de musique compessé selon une technique particulière). Une compression, si elle permet de gagner de la place, entraîne une perte en qualité du fichier original (son ou film).

Un petit résumé

Objet Capacité en octets
1 page A4 de texte brut 3.000 octets (3 Ko)
1 seconde de son 176 Ko ou 0,176 Mo
1 seconde de film
24 image + son + contrôles
27 Mo (non compressée)
100 minutes de film 162 Go
100 minutes de film compressées 5,4 Go

Tableau comparatif de différents supports utilisés et leur capacité de stockage

Support Capacité en octets Equivalent à (à peu près)
disquette 1,44 Mo env. 500 pages de texte brut,
8 sec. de son
CD-Rom 700 Mo 233.000 pages de texte (soit l'Encyclopédia Universalis)
65 min. de son,
13 min. de film
DVD 4,7 Go (17 Go théoriques) 1.567.000 pages de texte,
7 h de son,
87 min. de film
Blu-ray Disc 23 Go sur une couche
(50 Go en double couche)
2h de vidéo haute définition, 13h de vidéo en définition standard
(le double pour un disque double couche)
remarque : son concurrent, le HD DVD, a été abandonné en février 2008
disque dur 300 Go ou plus (le To - Téraoctet - est largement atteint)
Rem. : téra = préfixe qui signifie 1.000.000.000.000 (mille millard).
98.000.000 pages de texte,
plus de 440 h de musique,
plus de 15 h de film
[haut de la page]

Qu'est-ce qu'un octet ?

Toutes les données et les instructions qui circulent entre les différents éléments d'un ordinateur sont des signaux électriques. L'ordinateur ne "comprend" que ces signaux. Pour qu'ils aient un sens, qu'ils veulent dire quelque chose, il faut un code : tel signal veut dire ceci, tel autre veut dire cela.

Les informations traitées par l'ordinateur sont de différents types (nombres, instructions, images, films, sons, textes...) mais à la base, elles sont représentées sous la forme binaire. Une information binaire peut prendre deux valeurs : 0 ou 1. Chaque chiffre dans le système binaire s'appelle un bit.

  • nombres constitués de 1 bit : 0 ou 1
  • nombres constitués de 3 bits : 101, 000, 110, 100, 011, 010, 001, 111
  • nombres constitués de 8 bits : 10010110, 11001100, 00011010, 01110011, etc.

En informatique, une information complexe (un nombre, une lettre, une couleur...) va être codée par un groupe de bits. Par exemple, on va coder un caractère avec 8 bits.

  • 0 0 1 0 1 1 0 0 est le code pour la virgule,
  • 0 1 0 0 0 0 1 0 est le code pour la lettre majuscule B,
  • 0 1 1 0 1 1 0 1 est le code pour la lettre minuscule o.

Un groupe de 8 bits s'appelle un octet.

L'ordinateur va utiliser ce code. Chaque fois que circule la suite binaire 01000010, c'est un B qui circule dans les circuits électriques de l'ordinateur (sous la forme de courant électrique rythmé par un "métronome", l'horloge, dont la fréquence se mesure en Hertz). Si, par contre, on a la suite 00101100, il s'agit d'une virgule.

Lorsque vous tapez le mot Bonjour au clavier, l'ordinateur, lui, va coder ce que vous avez écrit comme ceci (un peu comme si vous codiez un message secret) :

01000010   01101101   01101100   01101010    01101101   01110101   01110010

C'est cette séquence binaire qui va circuler dans les circuits de l'ordinateur entre le clavier, la mémoire, le microprocesseur et l'écran. Pour l'affichage à l'écran, cette suite binaire sera décodée et sera affichée sous la forme "Bonjour".

Chaque caractère qui compose le mot "Bonjour" est codé par un octet, c'est-à-dire une séquence de 8 bits. Un octet est donc équivalent à un carcatère.

Pourquoi le binaire ?

L'ordinateur est une machine qui fonctionne à l'électricité. Il est très facile de créer une manière de coder l'information avec deux valeurs :

  • 0 = le courant ne passe pas (tension électrique = 0 volt)
  • 1 = le courant passe (tension électrique = 3 volts)

Il suffit d'utiliser des interrupteurs qui coupent ou laissent passer le courant électrique. Ces interrupteurs, ce sont les transistors.

Si on veut utiliser 10 valeurs, il faut imaginer une manière de donner 10 valeurs au courant électrique : il ne passe pas, il passe un peu, il passe un peu plus, il passe encore un peu plus... C'est très difficile à réaliser. Donner deux valeurs seulemet au courant électrique est simple avec un système d'interrupteurs : il passe ou il ne passe pas.

Et voilà donc pourquoi on parle de bit, de binaire et d'octet en informatique.

[haut de la page]

La Chôm'Hier AID - rue Fransman, 131 - 1020 Bruxelles - Tél : 02/241.32.30 - Fax : 02/245.19.31 - info@chomhier.be